Pilotage hauturier

Le Pilotage Hauturier

Noble globe trotter

Dans le cadre de la directive du Conseil européen 79/115/CEE du 21 décembre 1978 relative au pilotage des navires par des pilotes hauturiers opérant dans la mer du nord et dans la Manche qui définit l'action de ces pilotes comme participant à la sécurité maritime et à la prévention de la pollution des mers et compte tenu de la note N°016583 du 21 avril 1995 du ministre de la défense qui reconnaît que les missions de transports de pilotes hauturiers en Manche répondent à une nécessité de caractère public, les bateaux pilotes de Cherbourg effectuent les opérations d' embarquements et de débarquements des pilotes de haute mer qualifiés, sur les navires en transit qui en auront fait la demande. Ces opérations s'effectuent soit en zone d'attente Nord, soit à 7 milles des jetées pour les navires d'un tonnage supérieur à 3000 UMS et visés par l'arrêté interpréfectoral n° 2002/99 Brest - n° 2002/58 Cherbourg susvisés.

Compte tenu de l'important trafic en Mer de la Manche et en Mer du Nord, de nombreux navires choisissent de s'appuyer sur l'expérience de pilotes hauturiers pendant leur passage dans ces zones sensibles.

 En plus d'augmenter la sécurité du navire et de sa cargaison, le pilotage hauturier offre une assistance pour la communication avec les autorités maritimes. Les pilotes hauturiers sont d'anciens capitaines possédant une forte expérience de navigation.

L'embarquement et le débarquement des pilotes se fait par vedette au large de Cherbourg, même par gros temps. La plupart des transferts de pilotes a lieu à environ 3 milles au nord de la rade de Cherbourg (porte-conteneurs, vraquiers...) et à 7 milles pour les pétroliers conformément à la réglementation.

×